24/08/2019

New Zealand
81-95
Preparation

France
Shenyang, Chine

New Zealand

Joueur MIN 2R/2T 3R/3T TR/TT 1R/1T RO RD RT PD IN BP CO PTS EFF
Tohi Smith-Milner 18 1/1 2/6 42.9 3/4 1 4 5 1 1 0 0 11 13
Ethan Rusbatch 11 2/2 0/1 66.7 6/6 0 1 1 0 1 0 0 10 11
Corey Webster 21 2/4 2/8 33.3 1/2 0 6 6 3 0 1 0 11 10
Isaac Fotu 27 4/4 0/2 66.7 0/0 0 3 3 1 1 1 0 8 10
Jordan Ngatai 17 0/1 3/4 60.0 0/0 0 1 1 0 1 0 0 9 9
Alex Pledger 16 2/6 0/1 28.6 4/6 2 5 7 0 0 0 0 8 8
Thomas Abercrombie 20 2/5 2/2 57.1 0/0 1 0 1 1 0 3 0 10 6
Jarrod Kenny 14 0/2 2/2 50.0 0/0 0 1 1 2 0 3 0 6 4
Finn Delany 13 2/3 0/1 50.0 0/0 1 0 1 1 0 3 0 4 1
Tai Webster 19 0/6 0/4 - 4/4 0 3 3 2 2 4 0 4 -3

France

Joueur MIN 2R/2T 3R/3T T% 1R/1T RO RD RT PD IN BP CO PTS EFF
Nando DE COLO 18 5/7 2/5 58.3 3/5 0 3 3 4 0 1 0 19 18
Frank NTILIKINA 16 3/4 1/3 57.1 3/5 1 4 5 2 3 0 1 12 18
Rudy GOBERT 19 6/7 0/0 85.7 0/2 1 4 5 1 0 2 2 12 15
Nicolas BATUM 24 1/3 1/1 50.0 0/0 0 5 5 4 1 0 0 5 13
Vincent POIRIER 11 5/8 0/0 62.5 0/0 2 2 4 2 0 1 0 10 12
Louis LABEYRIE 14 1/1 0/1 50.0 2/2 0 3 3 1 2 0 0 4 9
Paul LACOMBE 21 4/6 0/0 66.7 1/2 2 1 3 1 0 2 0 9 8
Mathias LESSORT 9 3/4 0/0 75.0 1/4 2 3 5 2 0 2 0 7 8
Axel TOUPANE 12 1/2 2/4 50.0 0/0 0 1 1 1 1 1 0 8 7
Elie OKOBO 18 2/4 1/5 33.3 0/0 1 1 2 2 1 2 0 7 4
Amath M'BAYE 15 1/5 0/1 16.7 0/0 0 1 1 2 1 0 1 2 2

Résumé

Acclimatation phase 1

Pour ses premiers pas sur le sol chinois, l'Equipe de France a dominé la Nouvelle-Zélande (95-81) grâce à une accélération dans le troisième quart-temps (+19).

A une semaine du coup d’envoi de la Coupe du Monde 2019, les derniers réglages s’effectuent lors des tournois amicaux. Avec quelques surprises au passage dont la victoire du Japon sur l’Allemagne ou de l’Australie sur les Etats-Unis. L’Equipe de France a quant à elle posé ses valises à Shenyang pour trois répétitions.

La première contre la Nouvelle-Zélande, l’adversaire le moins coté du tournoi chinois. Une équipe que les tricolores connaissent plutôt bien et réputée pour la qualité de ses shooteurs, capables de coups de chaud meurtriers et qu’il faut à tout prix ne pas mettre en confiance. Une consigne que les joueurs n’ont pas su appliquer lors d’une première mi-temps où la grêle n’a cessé de tomber après des premières minutes convaincantes marquées par la dissuasion de Rudy Gobert et la vista d’un Nando De Colo de retour à son meilleur niveau (19-11). Peut-être trop rapidement en confiance, les Bleus ont gâché cette belle entame en une minute seulement à la fin du premier quart-temps. Un relâchement entraînant plusieurs balles perdues et puni immédiatement par des Tall Blacks qui retrouvaient soudainement des couleurs.

S’en suivait un festival de loin provoquant un différentiel surréaliste et gênant contre la 38e équipe mondiale de -16 (34-42). Seul le retour aux affaires du duo Gobert-De Colo et des ballons volés limitaient la casse à la pause. Des minutes mises à profit pour recadrer les troupes et afficher un tout autre visage dans le troisième quart-temps. La défense ne laissait plus d’espaces au Néo-Zélandais et en attaque la balle circulait parfaitement pour trouver des shoots ouverts. Un 11-0 pour débuter donnait le ton et quelques minutes plus tard Axel Toupane et Elie Okobo enfonçaient le clou. Comme elle l’avait démontré à Lyon, l’Equipe de France est capable de creuser des écarts importants lorsqu’elle se met en ordre de marche défensivement, trouvant ainsi le rythme de l’autre côté du terrain.

Vincent Collet et son staff ne pouvaient que se réjouir de cette capacité de réaction illustrée par un impressionnant 32-13 sur la période (74-56). La suite sera moins séduisante. Si les frères Webster étaient rayés de la carte la Nouvelle-Zélande trouvait des solutions près du cercle cette fois alors que sans Nando De Colo l’attaque se grippait quelque peu face à la zone. L’essentiel avait cependant été déjà fait pour profiter des largesses défensives adverses et engranger une cinquième victoire consécutive en préparation.

France 95-81 Nouvelle-Zélande

08/24/2019 - 15:19



Fournisseurs officiels
Partenaires officiels