Germany

Joueur MIN 2R/2T 3R/3T TR/TT 1R/1T RO RD RT PD IN BP CO PTS EFF
Joshiko Saibou 19 7/9 1/2 72.7 2/2 2 4 6 1 2 3 0 19 22
Karim Jallow 23 2/2 0/1 66.7 2/2 0 8 8 4 1 1 0 6 17
Maik Zirbes 22 4/6 0/0 66.7 0/0 2 6 8 3 0 2 1 8 16
Andreas Obst 23 1/2 3/6 50.0 0/0 1 2 3 2 0 1 1 11 12
Robin Benzing 27 1/7 5/10 35.3 5/6 0 2 2 1 0 1 0 22 12
Philipp Herkenhoff 14 1/1 1/1 100.0 0/0 3 1 4 1 0 0 0 5 10
Louis Olinde 13 1/1 0/0 100.0 0/0 0 1 1 0 1 0 0 2 4
Christian Sengfelder 12 1/2 0/2 25.0 0/0 1 3 4 0 0 0 0 2 3
Ismet Akpinar 27 1/4 1/2 33.3 1/2 0 0 0 5 0 4 0 6 2
Robin Amaize 5 0/1 0/1 - 2/2 0 0 0 0 0 0 1 2 1
Leon Kratzer 3 0/1 0/0 - 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 -1
Bennet Hundt 7 0/0 0/1 - 0/0 0 0 0 1 0 2 0 0 -2

France

Joueur MIN 2R/2T 3R/3T T% 1R/1T RO RD RT PD IN BP CO PTS EFF
Moustapha FALL 18 3/3 0/0 100.0 0/0 2 6 8 2 0 2 2 6 16
David MICHINEAU 24 6/12 0/1 46.2 4/4 1 2 3 2 2 3 0 16 13
Guerschon YABUSELE 19 3/8 2/3 45.5 1/3 1 3 4 1 1 1 1 13 11
Lahaou KONATE 17 2/4 1/1 60.0 2/2 3 2 5 0 0 1 0 9 11
Axel JULIEN 19 3/3 0/3 50.0 0/0 1 2 3 0 2 0 0 6 8
Alexandre CHASSANG 12 1/4 0/1 20.0 1/2 2 3 5 1 1 1 0 3 4
Isaia CORDINIER 12 1/3 0/1 25.0 2/2 1 1 2 0 1 1 0 4 3
Axel BOUTEILLE 25 0/4 0/3 - 5/5 2 0 2 1 1 0 1 5 3
Yakuba OUATTARA 12 2/5 0/4 22.2 0/0 3 0 3 2 1 1 0 4 2
Amath M'BAYE 21 0/2 0/3 - 3/4 1 1 2 1 1 0 0 3 1
Jonathan ROUSSELLE 7 0/1 0/2 - 0/0 0 1 1 1 0 0 0 0 -1
Hugo INVERNIZZI 7 0/1 0/2 - 0/0 0 2 2 0 0 1 0 0 -2

Résumé

Le premier accroc

L’Equipe de France a raté son entrée dans sa campagne de qualification en s’inclinant en Allemagne (69-83). Elle devra corriger le tir dès lundi soir contre le Monténégro.

Se réinventer. Constamment. C’est le défi du staff de l’Equipe de France, condamné à adapter son coaching et ses attentes au gré des qualifications imposées par la FIBA depuis trois ans. Vendredi soir, à Vechta, Amath M’Baye, apparu en bleu en novembre 2018, était ainsi le joueur le plus capé de la sélection ! Un manque d’expérience dont le pendant positif est un désir de tous les instants, la sensation qu’une improbable fenêtre s’est ouverte et qu’il faut en profiter avant qu’elle ne se referme. Les nouveaux bleus n’avaient eu aucun état d’âme pour décrocher le billet pour la Coupe du Monde. Leurs successeurs ont pour objectif de les imiter.

Les premières minutes auront été particulièrement poussives, d’un côté comme de l’autre. L’Allemagne, déjà qualifiée pour un EuroBasket 2021 à domicile, évolue sans pression mais bombarde sans réussite de loin. La France est au diapason et c’est au rebond offensif que les joueurs vont chercher les paniers, avant la tranchante entrée en jeu d’un des novices du groupe tricolore, David Michineau. Le meneur des Métropolitans 92 est imité par un autre rookie, Guerschon Yabusele, pour permettre aux troupes de Vincent Collet de faire un premier écart. L’ancien joueur des Celtics est une des attractions de cette fenêtre, quatre ans après sa draft. Capable d’évoluer sur les deux postes intérieur, combinaison spectaculaire de puissance et d’explosivité, Yabusele fait rapidement apprécier toutes ses qualités en se fendant de 10 points, entre tirs à trois-points et pénétrations percutantes (26-19).

Le tableau est séduisant mais il est toujours dangereux de se voir trop beau, de croire aux mensonges de quelques moments trompeurs. La réalité vous rattrape souvent violemment et les Bleus se montrent dans un premier temps trop fébriles dans la maîtrise du ballon. Ils laissent les Allemands reprendre confiance. Ces derniers finissent par régler la mire et signent un terrible 6-20 pour s’installer solidement en tête (32-39). Moustapha Fall pèse dans la raquette mais l’incapacité de ses partenaires à écarter le jeu plombe l’attaque française.

Le retour des vestiaires n’apporte aucune embellie. Robin Benzing lance un 0-7 qui force Vincent Collet à promptement stopper l’hémorragie (34-49). Si Michineau se démène pour limiter la casse, Benzing fait vivre un calvaire à Yabusele. L’ailier-fort de Saragosse est un shooteur redoutable et lorsqu’il trouve son rythme, ses 2,11 m lui permettent de trouver aisément des solutions de tir.

L’Equipe de France vacille mais reste en vie à la faveur d’une hausse notable de son intensité défensive. Elle vole des ballons, s’arrache au rebond pour trouver des paniers faciles et recoller de -15 à -5. Un effort que deux erreurs en fin de troisième quart-temps viennent en partie gâcher (54-65). La faillite totale des extérieurs français est alors rédhibitoire. En face la Mannschaft déroule son basket, profitant d’un adversaire un brin démobilisé (55-71). Un pressing tout terrain redonne brièvement vie aux Bleus, plus agressifs vers le cercle. Un feu de paille éteint par le meneur de Bonn Joshikou Saibou. Le déprimant 3/23 au-delà des 6,75 m aura été insurmontable à ce niveau de compétition.

Au soir de la première journée des qualifications pour l’EuroBasket 2021, la France est déjà sous pression avant de recevoir le Monténégro lundi soir, à 18h45, au Vendéspace.

02/21/2020 - 21:47



Fournisseurs officiels
Partenaires officiels