Un premier tour parfait

Six matches, six victoires, le bilan est idyllique. À Krasnodar ce lundi, les Tricolores ont conclu leur 1er tour des qualifications à la Coupe du Monde 2019 par un probant succès face à une solide Russie (84-78). Direction le 2e tour avec le meilleur des bilans pour les Tricolores, désormais en ballotage favorable pour rallier la Chine en septembre 2019.
07/02/2018 - 19:33 par À Krasnodar, Kévin Bosi (FFBB)

Une victoire. C’est ce qu’il manque aux hommes de Vincent Collet avant l’entre-deux pour conclure parfaitement ce 1er tour des qualifications à la Coupe du Monde 2019. Mais à Krasnodar, dans un pays qui vibre sport avec sa Coupe du Monde de football aux quatre coins de la nation, et devant un public tout entier acquis à sa cause, la tâche ne s’annonce pas simple. L’ambiance est folle, Mozgov, Khvostov, Antonvov et Fridzon lancent les leurs. Il faut que le plus russe des tricolores, Nando De Colo, puis l’artiste Boris Diaw qui égale sa mère ce soir avec 247 sélections, pour permettre au bateau bleu de rester au contact. Mais défensivement, les Tricolores n’y sont pas et laissent la Russie de Bazarevich déployer son jeu. Sur un alley-oop d’Heurtel pour Poirier puis un panier à la dernière seconde de Lacombe, la France égalise après 10 minutes (22-22).

Le 2e acte commence par une pluie de tirs primés russes par Kulagin d’abord, puis Barbarin ensuite. Fournier omniprésent puis De Colo avec de la réussite avec la planche permettent aux Bleus de recoller dans une rencontre où les défenses, à l’inverse du premier quart, ont retrouvé leur efficacité. Fridzon et Khvostov assènent chacun un nouveau missile longue distance alors que Mozgov, acclamé par les travées, fait parler la poudre dans la raquette. Fall lui répond de l’autre côté, bien aidé par un Fournier intenable. Le charentonnais mène la marque française à la pause (13 unités), avant que De Colo ne réalise un coup de génie pour faire passer les siens devant puis envoie un tir de loin dont il a le secret. Heurtel score sur un ultime drive et les Bleus sont en tête à la mi-temps (44-42).

Si les Bleus ont manqué le concert donné à la pause par un artiste russe, ils ne ratent pas l’entrée du 3e quart, si ce n’est Gobert qui prend une 3e faute rapidement. Batum score sur la tête de Mozgov, son futur coéquipier à Charlotte. De Colo toujours score à mi-distance avant qu’Heurtel ne dépose dans la balle dans le cercle. Mais Khvostov seul dans le corner puis Zubkov ensuite tiennent la Russie d’Andrei Kirilenko, le président fédération russe et ancienne star NBA, assis aux premières loges. Les russes peinent à tenir les un-contre-un, alors Heurtel puis Fall sanctionnent tour à tour. Le géant tricolore est phénoménal et éclabousse la partie de son empreinte. Mozgov plie devant celui qui évolue à Sakarya, modeste promu du championnat turc. Dans ce 3e quart, les Bleus ont affiché une défense solide (17 points) tout en continuant son festival offensif, lui permettant de créer un petit break après 30 minutes (66-59).

Fall toujours écrase la raquette en début de 4e acte, avant de laisser sa place à Gobert qui signe son retour par deux points sur la ligne. Edwin Jackson, entré en fin de 3e quart, trouve la faille à son tour imité quelques instants par Fournier, que les Russes ne parviennent décidemment pas à stopper. À l’inverse d’une défense tricolore de tous les instants, qui est devenu de plus en plus imperméable au fil des minutes. Sereine, sérieuse et efficace, l’Equipe de France tremblera néanmoins quelques minutes sous le retour russe. Mais les Bleus l’emportent à Krasnodar et concluent à merveille ce premier tour des qualifications à la Coupe du Monde 2019. Il faudra repartir sur les mêmes bases en septembre prochain pour débuter le 2e tour et ouvrir un peu plus encore le chemin vers la Chine.

France bat Russie : 84-78


Fournisseurs officiels
Partenaires officiels