Rudy Gobert fier de la saison du Jazz

La marche était finalement trop haute pour Rudy Gobert et le Jazz, tombés vaillamment cette nuit face aux Rockets de James Harden et Chris Paul 112-102. Malgré l’élimination, c’est un sentiment positif qui se dégage de la saison de l’intérieur français et de sa franchise, qu’on n’attendait pas à un tel niveau au début de la saison après le départ Gordon Hayward.
05/09/2018 - 11:59 par Guillaume Karli / FFBB

Les joueurs d’Utah ont vendu chèrement leur peau cette nuit à Houston dans le match 5 des demi-finales de conférence. Le Jazz a couru après le score pendant une grande partie du match, avant de passer devant à la fin du 3e quart-temps. Sous l’impulsion du rookie star Donovan Mitchell (24 points et 9 passes), Utah a même réussi à creuser un petit écart avant de succomber aux coups de boutoir d’un Chris Paul incandescent (41 points et 10 passes), bien secondé par PJ Tucker (19 points).

Malgré la déception de l’élimination, la franchise de l’Utah, que certains observateurs ne voyaient même pas en play-offs en début de saison, peut être fière du travail accompli. Avec Rudy Gobert qui ne cesse de progresser, l’éclosion éclair de Donavan Mitchell et d’excellents joueurs de rôle, le Jazz semble être promis à un très bel avenir. L’aventure ne fait que commencer.

Rudy Gobert : «  L’été dernier quand personne ne croyait plus en nos chances de disputer un jour les play-offs, ou après le début de saison difficile qu’on a eu à cause des blessures, les gens commençaient à penser qu’on allait perdre exprès pour décrocher de bons choix de draft. Au final on s’est battu pour décrocher une place en finale de conférence. Je suis fier de ce qu’on a fait en tant qu’équipe avec le groupe et le staff. Je suis vraiment excité en pensant à ce qui nous attend dans le futur avec cette équipe. »

>> Les statistiques de Rudy Gobert cette saison. <<

Interview de Rudy Gobert :

Résumé du match 5 :


Fournisseurs officiels
Partenaires officiels