05/08/2017

France
67-53
Preparation

Tunisia
Pau 20h30 SFR Sport 2

France

Joueur MIN 2R/2T 3R/3T TR/TT 1R/1T RO RD RT PD IN BP CO PTS EFF
Kevin SERAPHIN 17 5/9 0/0 55.6 1/2 7 4 11 1 0 2 2 11 18
Nando DE COLO 24 3/5 4/6 63.6 2/2 0 0 0 3 0 3 0 20 16
Thomas HEURTEL 22 2/4 0/1 40.0 0/0 1 3 4 3 4 1 0 4 11
Joffrey LAUVERGNE 17 5/7 0/2 55.6 0/0 1 7 8 0 0 3 0 10 11
Boris DIAW 20 3/5 0/0 60.0 0/0 0 2 2 4 1 1 0 6 10
Antoine DIOT 17 0/0 0/3 - 0/0 0 0 0 6 3 2 0 0 4
Kim TILLIE 14 0/5 0/1 - 0/0 4 1 5 3 1 0 0 0 3
Louis LABEYRIE 6 2/2 0/1 66.7 0/1 0 1 1 0 0 0 0 4 3
Evan FOURNIER 24 0/0 1/6 16.7 2/2 0 1 1 1 0 0 0 5 2
Vincent POIRIER 7 1/4 0/0 25.0 0/0 2 1 3 0 0 0 0 2 2
Leo WESTERMANN 12 0/1 1/2 33.3 0/0 0 0 0 0 0 0 0 3 1
Livio JEAN-CHARLES 5 0/0 0/0 - 0/0 0 1 1 0 0 0 0 0 1
Edwin JACKSON 16 1/2 0/2 25.0 0/0 2 1 3 1 0 4 0 2 -1

Tunisia

Joueur MIN 2R/2T 3R/3T T% 1R/1T RO RD RT PD IN BP CO PTS EFF
Macram BEN ROMDHANE 28 7/12 0/1 53.9 0/0 1 3 4 2 2 1 0 14 15
Mourad EL MABROUK 31 1/5 4/7 41.7 0/0 1 2 3 4 1 3 0 14 12
Mokhtar GHAYAZA 12 1/1 0/0 100.0 2/2 0 2 2 1 2 1 0 4 8
Mohamed HADIDANE 23 3/6 0/2 37.5 0/0 2 3 5 0 1 1 0 6 6
Omar ABADA 26 0/3 0/1 - 0/0 1 3 4 6 1 2 0 0 5
Firas LAHIANI 14 0/3 0/0 - 4/4 0 3 3 1 0 1 1 4 5
Radhouane SLIMANE 15 2/2 0/0 100.0 1/1 0 1 1 0 0 2 0 5 4
Adam RASSIL 7 1/1 0/1 50.0 0/0 2 0 2 0 0 1 1 2 3
Nizar KNIOUA 13 1/1 0/2 33.3 0/0 0 2 2 1 1 1 0 2 3
Ziyed CHENNOUFI 21 1/2 0/2 25.0 0/0 0 2 2 0 1 2 0 2 0
Omar MOUHLI 5 0/0 0/0 - 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Jawhar JAWADI 3 0/0 0/0 - 0/0 0 0 0 0 0 1 0 0 -1
Mohamed ABBASSI 3 0/0 0/1 - 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 -1

Résumé

Une victoire et des réglages

A Pau, l'Equipe de France a dominé la Tunisie 67-53 pour son premier match de préparation à l'EuroBasket 2017. Elle prendra dès demain la route d'Orléans pour un tournoi face à une opposition plus relevée.

La campagne 2017 est désormais officiellement lancée. A Pau, l’Equipe de France a conclu une petite semaine de travail intense sur une victoire face à la Tunisie.

Une mise en route à partir de laquelle il conviendra de ne pas tirer de conclusions hâtives. Les principes de base du jeu tricolore ont été posés à l’occasion de huit entraînements où le groupe France a affiché énormément d’envie selon les mots de Vincent Collet. Le staff technique tricolore n’avait pas souhaité se concentrer particulièrement sur l’adversaire du soir au niveau scouting ou préserver les jambes de ses troupes au cours de séances intenses qui ont tiré sur les organismes.

Les premières attaques auront été, sans grande surprise, marquées par une certaine approximation. En face, les Tunisiens, appliqués, ont déroulé un basket efficace. Leurs 8 passes décisives pour 8 paniers inscrits lors du premier quart-temps soulignaient un peu plus les hésitations des Bleus qui, après dix minutes, avaient envoyé autant de ballons dans les travées du Palais des Sports (7 balles perdues) que dans ses cercles (7 paniers). L’écart atteindra un instant les 8 points après un 2-14 du pire effet initié par l’excellent shooteur Mourad Mabrouk (11 pts à la pause).

Vincent Collet rentrait rapidement dans ses rotations, trouvant dans le binôme Antoine Diot-Kevin Séraphin un duo inspiré. Le nouveau pivot de Barcelone est une des attractions de l’été et après cinq ans d’absence, il n’a pas raté son grand retour en sélection, martyrisant avec brutalité les cercles palois, imité, lors de son retour sur le banc, par Joffrey Lauvergne. 14 points, 10 rebonds à 7/10 en 20 minutes, les pivots tricolores ont confirmé leur potentiel offensif, d’autant plus lorsqu’ils sont idéalement servis près du panier. Une plus grande intensité défensive sur les porteurs de balle et un bon passage de Louis Labeyrie puis d’Evan Fournier permettaient à la France d’effacer son retard au moment de rejoindre les vestiaires (33-29).

Discret pendant cette première mi-temps, Nando De Colo se chargeait de tuer toute forme de suspense en l’espace de 100 secondes. Deux tirs primés, une faute provoquée et son compteur personnel enflait de 8 points en un éclair tandis que les Tricolores se détachaient. Une embellie très éphémère, la réussite de loin fuyant les arrières toute la soirée. Une faiblesse salvatrice pour la Tunisie et son capitaine, le très technique Makram Ben Romdhane, qui, sans se montrer trop dangereuse, restait à distance respectable jusque dans les dernières minutes du quatrième quart-temps. Le moment choisi par De Colo, toujours aussi impressionnant de maîtrise, pour appuyer de nouveau sur l’accélérateur. La France n'a pas tremblé, n'a encaissé que 33 points lors des 30 dernières minutes, imposé sa supériorité athlétique et mis le doigt sur certains manques qu'il faudra combler avant d'affronter la Croatie puis la Lituanie à Orléans.

La réaction du coach
Vincent Collet : "Les faiblesses vues cette semaine à l'entraînement se sont répétées ce soir. On manque de construction dans notre jeu. On retombe vite dans nos travers, en particulier en début de match ce qui a provoqué beaucoup de pertes de balles. Par la suite on a continué à prendre trop de shoots rapides. Cela a été aggravé par beaucoup de maladresse mais je le mets plutôt sur le compte de la fatigue. En revanche l'impatience non. La Tunisie a été valeureuse et a joué plus juste que nous. Défensivement les remplaçants ont permis d'être plus sérieux et plus disciplinés que dans les premières minutes. Globalement c'est assez inégal dans ce domaine. Ce que nous avons produit n'est pas suffisant, loin s'en faut. A Orléans la double confrontation Croatie-Lituanie va nous donner encore plus d'enseignements."

08/05/2017 - 22:12



Fournisseurs officiels
Partenaires officiels